vendredi 23 janvier 2015

Le noeud de la sorcière, T3 de Deborah Harkness - Editions ORBIT

Editions ORBIT (octobre 2014)
576 pages
19€90
Présentation de l'éditeur:
Après un séjour en 1590, Diana Bishop et Matthew Clairmont reviennent dans le présent pour affronter d’anciens ennemis et de nouveaux dangers. Dans le domaine familial de Sept-Tours, la sorcière et le vampire vont retrouver amis et membres de leur vaste clan – à une exception près. Une terrible menace pèse sur leur avenir, et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Mais ils ne sont pas les seuls engagés dans cette quête, or le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme et Matthew a de son côté décidé de défier la Congrégation qui régit la vie de toutes les créatures surnaturelles.
De vieux châteaux en laboratoires universitaires, s’appuyant sur des savoirs séculaires aussi bien que sur les sciences modernes, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu coûte que coûte, finiront par découvrir le secret extraordinaire que les sorcières ont percé voilà des siècles et des siècles.


Pour rappel, il s'agit du troisième tome d'une (magnifique) saga. Cet avis est donc susceptible de contenir des spoilers des tomes précédents. Si vous n'avez pas lu les deux premiers tomes, vous trouverez mon avis ici et ici.
En résumé - Diana et Matthew sont à peine revenus de leur voyage dans le passé qu'ils doivent faire face à de nouvelles épreuves. La grossesse de Diana pose de nombreuses questions et la difficulté de préserver leurs secrets va être de plus en plus élevée. Ils doivent faire face à la Congrégation, mais aussi à un vieil ennemi de la famille qui va resurgir et semer la panique au sein des Créatures. Diana pourra t'elle récupérer l'Asmole 782? Quels secrets cache-t'il? Pour le savoir, il faudra le lire.
Pourquoi ce livre? - J'ai lu les deux premiers tomes de cette saga que j'ai adoré et dont j'attendais la suite avec impatience. Il était évident que j'allais me jeter dessus à sa sortie et j'ai été ravie de pouvoir la lire dans le cadre de la masse critique de Babelio. Comme toujours, j'ai passé beaucoup de temps sur cette lecture, qui en plus de compter près de 600 pages, est extrêmement dense. Comme je ne peux lire que par tranche de 45 mn (le trajet du train), j'ai avancé à petits pas, partagée entre l'envie de connaitre le dénouement et le regret de voir se finir une si belle saga.
Un tome de rebondissements et de révélations -  J'ai mis un petit peu de temps à me remettre dans l'histoire, car il a fallu que je me rappelle ce qui c'était passé dans le tome précédent, que je me remémore les différents personnages, leur place dans la famille, quel type de créature ils sont (humains, sorciers, démons ou vampires) etc... L'auteur n'a pas pris le parti de nous faire un rappel et c'est un peu dommage, mais c'est bien le seul défaut que je pourrais trouver!
Parmi les nombreuses qualités de l'auteur et de cette trilogie (j'ai déjà présenté un certain nombre de ses qualités lors de mes avis sur les tomes précédents), je ne peux que relever une source inépuisable de rebondissements qui ne permettent pas au lecteur de s'ennuyer un seul instant. J'ai apprécié chaque mot, chaque page de ce tome qui va toujours plus loin. Aucun détail n'est oublié et toutes les questions que l'on a pu se poser précédemment vont trouver leurs réponses, semées au fil de ces 576 pages.
Des personnages qui s'unissent en une seule famille - Dans le tome précédent, nous avions découvert un grand nombre de membres de la famille de Matthew. Mais les vampires qui ont plusieurs siècles derrière eux, ont eu le temps de se créer de grandes familles, et cette fois encore nous allons découvrir que sa descendance est plus grande que ce que l'on pouvait croire. Malheureusement, il y a comme toujours une " branche pourrie" et celle-ci va générer une vraie panique chez les Clermont-Bishop qui vont devoir être plus unis que jamais pour surmonter cette nouvelle épreuve. 
Diana va clairement prendre le dessus dans ce tome, elle y devient mère et se laisse enfin " être" sorcière. Elle va découvrir l'étendue de ces pouvoirs et ce qu'elle cachait au fond d'elle depuis tout ce temps est impressionnant. Elle n'est plus étouffée par le caractère de Matthew et prend son envol, en compagnie de sa vouivre qui est revenue du passé avec elle. L'auteur a donné une particularité à chaque créature, différente de ce qu'on a l'habitude de rencontrer lorsqu'on parle de sorcières, de démons ou de vampires, ce qui rend cette saga unique en son genre à mes yeux.
En bref - Deborah Harkness ne s'est pas moquée de nous avec ce troisième tome qui nous laisse avec une sensation de plénitude, aucune question ne restant en suspens, mais aussi quelques regrets de quitter Diana, Matthew et leurs proches. Cela va être difficile de faire mieux que cette saga par la suite!

Je réprimai un soupir. Avec chaque liberté durement gagnée que m'accordait Matthew et chaque effort qu'il faisait pour ne pas m'étouffer, son caractère autoritaire était forcé de trouver un autre débouché; c'était comme regarder quelqu'un essayer d'endiguer une rivière en crue.
Rendez-vous sur Hellocoton !