samedi 7 octobre 2017

Marked Men, Saison 6: Asa de Jay Crownover - Editions HUGO ROMAN

Editions Hugo Roman (avril 2017)
440 pages
17€

Présentation de l'éditeur:
Des bad boys sexy et marqués par la vie. 
Une plongée dans l'univers du tatouage et des concerts de métal. 
Un groupe d'amis et colocataires attachants.
Arrivé à Denver récemment pour rejoindre sa soeur, Ayden, et son groupe d'amis, Asa Cross se bat entre l'homme que tout le monde pense qu'il est et celui qu'il veut devenir. Il a toujours été un prédateur. Mais aujourd'hui il ne veut plus blesser ceux qui l'entourent, particulièrement quand une policière pulpeuse semble intéressée par celui qui brise les règles. 
Royal Hastings est rapidement confrontée à une situation tragique, qui met en danger non seulement sa carrière mais aussi celle de son binôme. Ne s'étant jamais fait de véritable amis, elle tentera de s'en sortir seule. Sauf qu'elle ne peut s'empêcher de penser au barman super sexy qu'elle a arrêté. 
Avoir un crush pour Asa est la dernière chose dont Royal a besoin, mais l'attirance est bien trop forte pour y résister. Pourtant elle sait que courir après un homme qui n'a aucun respect pour la loi ne peut se terminer que dans la douleur. Un criminel et une policière, cela peut sembler mal, mais pour Asa et Royal, être ensemble est le bon choix à faire.

Il est toujours difficile de clôturer une saga, mais toutes les bonnes choses ont une fin, et c'est lisant la préface de l'auteur que j'ai découvert que ce tome serait le dernier. J'étais loin de penser que les choses allaient s'arrêter loin car " la bande" n'a fait que s'agrandir au fil des tomes, et il reste quelques cœurs à prendre parmi les proches de nos tatoués. Pourtant, il s'agit bien du dernier tome des Marked Men!

Ce tome est dédié à Asa, le ténébreux Barman au passé sulfureux, et à Royal, la flamboyante voisine policière de Saint. Ils avaient commencé à se tourner autour dans le tome consacré à Rowdy, il était temps que les choses avancent. 
Asa a pourtant résisté aux avances de la jolie rousse pendant un bon moment, celle-ci n'étant plus elle-même depuis que son coéquipier s'est fait tiré dessus. Quel duo improbable que l'ancien voyou et la jolie flic, pourtant on n'a qu'une envie: les voir ensemble et heureux!

Comme tout final qui se respecte, on retrouve dans ce tome tous les personnages rencontrés au fil des saisons, chacun ayant continué sa petite vie avec pour certains un mariage, pour d'autres un bébé. C'est toujours plaisant de retrouver ceux que l'on a suivi et aimé et de voir leur évolution.

J'ai bien aimé ce dernier tome, même si j'ai trouvé la réaction d'Asa un peu excessive sur la fin, mais je vous laisse découvrir par vous-mêmes!

Un final à la hauteur de la saga! J’espère recroiser les personnages prochainement!


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 6 octobre 2017

Sous la lumière d'Abbi Glines - Editions HUGO ROMAN New Way

Editions Hugo Roman (avril 2017)
360 pages
17€

Présentation de l'éditeur:
Willa ne peut effacer les mauvais choix qu'elle a faits par le passé. Des erreurs qui lui ont fait perdre ses deux meilleurs amis et sans doute son premier amour. 
Brady et Gunner font tous deux partie de l'équipe de football de la petite ville de Lawson, en Alabama. Au fil du temps, Gunner se montre plus compréhensif avec Willa, tandis que Brady ne veut plus entendre parler d'elle. 
Alors que des secrets inavoués remontent à la surface, les coeurs se brisent et se guérissent. Même si elle risque de perdre ses amis pour toujours, Willa acceptera-t-elle de mettre la vérité sous la lumière ?

Ce roman prend la suite de " Dans un silence" que j'ai lu il y a quelques mois. On retrouve donc avec plaisir Maggie et West, mais cette fois-ci c'est Gunner et Brady qui seront " sous la lumière" avec le retour de Willa en ville.
Cependant, les 2 tomes peuvent se lire indépendamment sans que cela ne gêne la compréhension de l'histoire.

Willa était la fille de la bande, avec Gunner et Brady lorsqu'ils étaient enfants, mais depuis son départ, les années sont passées et il n'est plus aussi simple d'être amis lorsqu'on est attiré par l'autre. Surtout que Willa a un passé qu'elle aimerait bien pouvoir laisser derrière elle, et que les garçons ne sont pas dans son programme cette année si elle veut faire honneur à sa grand-mère, qui l'a recueillie chez elle.

On retrouve le même schéma que dans le précédent tome, mais avec une triangulation cette fois-ci entre Gunner et Brady et Willa entre les deux.

Je dois dire que tout au long de l'histoire, je n'ai pas su de quel côté mon cœur penchait, car finalement on n'a aucune raison de ne pas aimer l'un ou l'autre des garçons, et de la même façon, on n'a pas envie d'en voir un malheureux...

L'histoire de Willa est très touchante, traitée sans excès, mais elle met en avant comment ce qui pourrait être une petite erreur de jeunesse peut se transformer en drame et changer la vie de quelqu'un. C'est un bon choix de lecture pour les jeunes, ce qui ne m'étonne pas de la collection New Way, qui a souvent des sujets à-propos.

Le style de l'auteur est simple et les pages se tournent sans que l'on s'en rende compte, d'autant plus que les chapitres sont relativement courts.

Une histoire touchante et une jolie romance que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. A quand la suite?


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 4 octobre 2017

Marked Men, Saison 5: Rowdy de Jay Crownover - Editions HUGO ROMAN

Editions Hugo Roman (mars 2017)
440 pages
17€
Présentation de l'éditeur:

Des bad boys sexy et marqués par la vie. 
Une plongée dans l'univers du tatouage et des concerts de métal. 

Un groupe d'amis et colocataires attachants.

Après que la seule fille qu'il n'ait jamais aimé lui dit qu'il ne serait jamais assez bien, Rowdy St.James quitte le Texas. 
Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s'agit des filles. Brûlé par l'amour il n'est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois. 
Mais ça, c'était avant qu'un fantôme du passé ne resurgisse. 
Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n'a qu'un seul bon souvenir, celui d'un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite soeur. Aujourd'hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy " qu'il était une fois, il avait choisi la mauvaise soeur ". Tout fonctionnait parfaitement jusqu'à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surface, menaçant de les séparer pour de bon.


Plus les tomes passent et plus je m'attache aux personnages de cette série. Leur physique n'y est pas pour rien, c'est certain, mais je trouve que l'auteur a su proposer une saga avec des bad boy, mais pas trop, qui deviennent des lovers (trop mais j'adore!), tout en conservant leur personnalité.

Dans ce tome, c'est Rowdy qui est à l'honneur. 
Rowdy c'est le beau gosse, avec des tatouages dans le style old school et un look un peu vintage. On se doutait dans le tome précédent qu'il y avait un passif avec la belle Salem qui débarquait, et on a ici tout le loisir de découvrir ce qui les rapproche et ce qui les a éloigné durant toutes ces années.

J'aime bien cette série car, si les tomes ont comme titre le nom d'un des Marked Men, ils mettent autant à l'honneur le tatoueur, que la femme qu'il convoite. Les chapitres alternent les points de vue et les personnages ce qui nous permet d'apprendre à découvrir l'un comme l'autre, pour une intrigue plus poussée, plus complète. Et avec Salem et Rowdy, il y a de quoi faire!

J'ai bien aimé ce couple, Rowdy est très attachant et Salem et lui ont un passé en commun très fort qui donne naissance à un joli couple (je spoile pas hein, c'est une romance on sait comment ça se termine^^).

Le prochain tome sera aussi le dernier de la saga des Marked Men, et il mettra en avant Asa...cela promet!


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 1 octobre 2017

Dragon Blood, T1: le sang du dragon d'Anthony Ryan - Editions BRAGELONNE

Editions Bragelonne (mai 2017)
672 pages
25€
Présentation de l'éditeur:
À travers les vastes territoires contrôlés par le Syndicat du Négoce d’Archefer, rien n’est plus prisé que le sang des dracs. Ponctionné à même leurs veines, il est distillé en élixirs capables d’accorder d’incommensurables pouvoirs aux rares hommes et femmes connus sous le nom de Sang-bénis.
Mais une menace croissante pèse sur le Syndicat : les lignées de dracs s’affaiblissent peu à peu. S’ils viennent à s’éteindre, la guerre qui couve avec l’Empire corvantin voisin ne manquera pas d’éclater. Le dernier espoir du Syndicat réside dans la découverte d’une rare variété de drac, bien plus puissante que toutes les autres.

Claydon Torcreek, voleur de bas étage et Sang-béni clandestin, est enrôlé de force par le Protectorat et envoyé dans les entrailles du continent primitif d’Arradsie, sur la piste de cette créature légendaire. Lizanne Lethridge, vénéneuse espionne, doit quant à elle braver tous les dangers afin de mener à bien sa mission en territoire ennemi. Enfin, Corrick Hilemore, sous-lieutenant à bord d’un croiseur d’Archefer, se lance à la poursuite de dangereux pirates, sans se douter du péril qui le guette aux confins du monde.
Emportés par la valse des destins et des empires, du connu et de l’inconnu, tous trois devront lutter de toutes leurs forces pour inverser le cours de la guerre qui se profile… ou bien périr dans son sillage.



J'ai découvert l'auteur avec Blood Song, que j'ai plus qu'adoré (je dois d'ailleurs lire la suite de cette superbe saga) alors quand j'ai eu l'occasion d'avoir dans les mains son dernier roman Dragon Blood (monsieur Ryan aime les titres en " Blood"), je n'ai pas hésité un seul instant.

Cette fois encore, l'auteur a su nous proposer un roman avec un univers bien à lui, mélange de steampunk, de dragons et de complots et d'aventures! C'est un univers très fourni et assez complexe qui n'est pas forcément simple à s'approprier. En effet, chaque chapitre nous en fait découvrir une facette, à travers une ou plusieurs personnes qui en sont les représentants, et je dois dire que j'ai été perdue pendant un bon moment avec tous ces personnages et les différentes terminologies. Même les jours de la semaine ne porte pas le même nom, on est vraiment dans un univers inconnu et qu'il faut prendre le temps de découvrir au fil des pages (il y en a plus de 650, vous aurez le temps!).

Dans ce monde, certains Hommes possèdent des pouvoirs mais qui ne peuvent s'exprimer qu'en absorbant du sang de dragons. La chasse intensive a décimé les colonies de dragons, et l'élevage les a affaibli, ne permettant plus de " récolter" suffisamment de matière. Tout le monde est donc à la recherche d'un moyen de résoudre ce problème, et la seule solution qui se profile est de trouver un dragon de légende... 
Des personnages très différents vont être amenés à travailler ensemble, dans ce seul et même but et leurs aventures à travers les terres et les mers du Royaume ne vont pas être de tout repos.

Voleurs, espions, soldats, marins, mercenaires, autochtones et dragons sont autant de profils différents que nous rencontrons dans cette épopée à la recherche de cette créature légendaire. Les personnages ont des personnalités et une histoire bien travaillées qui donnent à chacun son importance dans l'intrigue et permet de plus facilement s'y retrouver dans la complexité de cet univers. L'action est à son comble et lorsque la situation se calme un instant on est dans l'attente du prochain rebondissement qui ne se fait jamais attendre.

Je ne suis pas une grande connaisseuse de l'univers steampunk, davantage de celui des dragons, malgré tout je n'ai pas trouvé de ressemblance avec des ouvrages que j'aurai déjà lu. Les dracs sont plus proches de ceux de Jurassic Park par leur côté sauvage, mais ils ont une intelligence particulièrement développée. L'univers " industriel" est très présent et c'est ce qui m'a le moins plu dans ma lecture car je ne suis pas friande du steampunk, et surtout je m'attendais à de la fantasy dans la même lignée que celle de sa précédente saga...
Cependant, on ne peut que reconnaître la qualité de la plume et de l'imagination de l'auteur qui arrive toujours à nous emmener dans des contrées lointaines avec une aisance hors du commun.

Fan de steampunk et de fantasy, ne passez pas à côté de Dragon Blood!

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 30 septembre 2017

Furious Rush, Tome 1 de S.C.Stephens - Editions HUGO ROMAN

Editions Hugo Roman (juillet 2017)
360 pages
17€

Présentation de l'éditeur:
Mackenzie Cox a beaucoup de choses à prouver. Fille d'un pilote de moto de légende, elle veut montrer à ce milieu sportif dominé par des hommes qu'elle a hérité du talent de son père. La dernière chose dont Kenzie a besoin est que ces projets soient contrariés par le tout nouveau pilote de son équipe rivale, Hayden Hayes. Issu du monde des courses de rue illégales, Hayden trouble immédiatement Kenzie.
Kenzie et Hayden se challengent mutuellement sur le circuit et cette énergie électrique se transformera bientôt en une intense, et absolument interdite, attirance. 
L'unique règle qui régit les rapports entre les deux équipes concurrentes est : aucun contact. Kenzie fait son possible pour respecter les règles mais lorsque son équipe rencontre une crise financière, elle cherche de l'aide auprès d'Hayden. Et si lors de ces rendez-vous nocturnes secret, la tension monte encore d'un cran, Kenzie a trop à perdre pour laisser libre cours à ses désirs. Surtout lorsqu'elle commencera à soupçonner Hayden de continuer les courses de rue illégales.



Une romance sur fond de compétition de motos, c'est un nouvel univers que je ne connaissais pas encore, et je dois dire que j'ai apprécié de sortir de mes petites habitudes. Après les hommes d'affaire, les tatoueurs/tatoués, je passe aux sportifs avec plaisir!

Je connaissais l'auteur avec sa saga Thoughtless, que j'avais beaucoup aimé (une de mes premières lecture New Adult), ce qui m'a donné envie de découvrir sa nouvelle saga. cependant la lecture des aventures de Kiara et Kellan remonte à un moment maintenant (3 ans déjà!) et je dois avouer que je ne me rappelais pas de la plume de l'auteur. 
Je n'arrive donc pas à savoir si c'est mon goût qui a changé, ou si c'est le style de C.S. Stephens, mais dans tous les cas je ressors mitigée de ma lecture. Je m'explique...

J'ai apprécié le fond de l'histoire, le monde des courses, le fait que l’héroïne soit UNE pilote au sein d'un métier assez masculin, la relation entre Kenzie (l'auteur semble aimer les prénoms en "K") et son père... Sa rencontre avec Hayden et leurs échanges ont su me donner envie d'avancer dans leurs histoire, tout cela porté par le mystère qui plane entre eux, et l'issue de cette saison de compétition.

Jusqu'ici tout va bien... mais lorsque la relation entre Hayden et Kenzie prend un chemin plus sensuel, j'ai trouvé que l'on tombait dans des clichés, que ce soit leurs commentaires pendants leurs ébats, ou les remarques d'Hayden qui ne collent pas du tout au personnage... et clairement, j'étais pressée que ces passages soient passés pour continuer ma lecture du reste de l'histoire.

Je ne m'attendais pas à une histoire en plusieurs tomes (je me suis habituée aux sagas avec des tomes dédiés à des couples différents), je suis donc restée un peu sur ma faim quand j'ai vu les dernières pages arriver et que toute les réponses à mes questions n'avaient pas trouvé réponse!
Il ne me reste plus qu'à lire le tome 2!!

PS: Je ne suis pas fan de cette couverture, qui n'a rien à voir avec Kenzie, mais je vous invite à rechercher la couverture US, qui est beaucoup plus alléchante!

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 17 septembre 2017

Dating you, hating you de Christina Lauren - Editions HUGO ROMAN

Editions Hugo Roman (juin 2017)
400 pages
17€

Présentation de l'éditeur:
"Au boulot comme en amour, tous les coups sont permis ..." 

Entre Carter et Evie, deux trentenaires agents extrêmement influents à Hollywood, le courant passe instantanément. Mais lorsque leurs deux agences rivales fusionnent –; en les mettant en compétition pour le même poste –;, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter. 

Lors d'une rencontre embarrassante à Halloween, Carter et Evie, deux agents extrêmement influents d'Hollywood flashent l'un pour l'autre. Mais lorsque qu'ils sont mis en compétition pour le même poste –;, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter. Pourtant la rivalité entre ces deux trentenaires, compétents et haut placés, ne suffit pas à éteindre la flamme ces deux tourtereaux adeptes de l'amour vache. 

Qu'ils vivent une happy ending hollywoodienne ou une tragédie aux proportions épiques, le lecteur retrouve le style tapageur et hilarant de Christina Lauren au meilleur de sa forme.



En partant en vacances cet été, j'ai fait mon petit stock de romances comme il faut, pour lire sous le soleil. J'ai donc bien évidemment emmené le dernier roman de Christina Lauren, pour découvrir les nouvelles aventures qu'elles nous ont concoctées!

J'ai adoré la première saga des auteurs, et j'ai bien aimé celle qui a suivi, il était donc évident que j'allais découvrir le dernier né, mais comme toujours avec un peu d'appréhension, de peur d'être déçue. Je vous rassure, cela n'a pas été le cas même si je n'arrive pas à retrouver le même engouement que j'ai pu avoir avec mon "précieux" Beautiful Bastard.

J'ai passé un bon moment de lecture et j 'ai retrouvé le goût des auteurs pour les joutes amoureuses.
Carter et Evie se sont rencontrés avant d'être en compétition au niveau professionnel, et ce changement de contexte va tout modifier entre eux. Mais l'attirance qu'ils éprouvaient est difficile à oublier et cela va les mener à des situations assez drôles!
Sous fond de romance, les auteurs ont également tenu à aborder la question des inégalités hommes/femmes au travail, et le sexisme dans le milieu professionnel. L'intention est bonne même si j'ai trouvé que cela tournait un peu en rond.
Je commence vraiment à me demander si le problème vient de moi, ou est spécifique aux romances, mais je trouve une fois de plus le final un peu trop rapide! On passe d'une situation où les personnages ne savent pas ce qu'ils pourraient faire ensemble et à la page suivante, ils sont en mode " je t'aime pour toute la vie" et hop le roman est terminé. J'aimerais vraiment des fins un peu plus "dégradées".

Cette romance a parfaitement rempli son rôle de "lecture détente d'été" pour passer un bon moment mais il m'a manqué un petit quelque chose pour m'attacher davantage aux personnages.

                                                                                                 
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 26 août 2017

Papillons et autres petites bêtes - Editions USBORNE

Editions Usborne (juillet 2017)
15 €

Un livre de décalcomanies!! Quel retour en enfance pour moi avec ce superbe livre de décalcomanies. Je n'ai pas résisté à l'envie de le découvrir et de le faire découvrir à ma princesse qui est plus habituée aux autocollants qu'aux décalcomanies, qui ont peu à peu disparu des activités pour les enfants.

J'adorais cela quand j'étais petite et j'ai apprécié de pouvoir faire tester cette activité à ma princesse d'autant plus que le thème des papillons est tout à fait adapté et très tentant visuellement!


L'album est très beau avec une couverture cartonnée joliment décorée. A l'intérieur, on découvre des scènes illustrées, la page de gauche en noir et blanc pour être coloriée, celle de droite en couleur pour y mettre les décalcomanies.


Il y a de nombreux décalcomanies (même plus qu'il n'y a de place pour les mettre) et on passe un très bon moment, adulte comme enfant, à décorer les scénettes.
Côté gauche, les dessins à colorier sont très bien faits, on y trouve même les noms des différentes espèces pour les futurs entomologistes!

Un très bel album qui promet de bons moments à partager avec les enfants!

A partir de 5 ans.
Rendez-vous sur Hellocoton !