jeudi 18 décembre 2014

Malefica T2: la voie royale d'Hervé Gagnon - Editions HUGO ROMAN

Editions Hugo Roman (octobre 2014)
419 pages
17€95
Présentation de l'éditeur:
Accusée de sorcellerie et devenue, bien malgré elle, une menace pour le roi et pour le pape, Anneline Dujardin poursuit sa route avec sa fille, Jeanne, et le hors-la-loi François Morin, désormais irrémédiablement lié à elles. Poursuivis par les mousquetaires du cardinal de Richelieu et par le redoutable inquisiteur Guy de Maussac, qui a juré de faire brûler les Dujardin, les fugitifs emportent les précieux documents transmis par des générations de guérisseuses. En percer le secret représente leur seule chance de survie, et c'est à Paris que le grimoire dévoilera ses mystères. Jusqu'où Anneline devra-t-elle aller pour mener à bien la mission que lui a confiée son ancêtre par-delà les siècles ?
En résumé - Après avoir fui Abelès, Anneline, sa fille et François se retrouvent sur les routes,en quête du secret gardé par les ancêtres Dujardin. Mais la piste qu'ils ont est bien légère pour atteindre leur objectif, surtout avec autant de monde à leur poursuite: l'inquisiteur et son bourreau mais aussi les mousquetaires du roi! Une fois de plus leur chemin sera semé d'embûches et leurs vies, ainsi que leurs secrets, vont être de plus en plus difficiles à préserver. La lignée des Dujardin va t'elle s'arrêter avec Anneline et Jeanne? Pour le savoir, il faudra le lire!
Pourquoi ce livre - Depuis ma lecture de la saga Damné, je suis l'auteur avec assiduité dans ses nouvelles parutions de romans historiques. La lecture du tome 1 de Malefica ( mon avis est ici) m'avait permis de retrouver sa plume, avec une nouvelle saga autour de la sorcellerie, qui m'avait convaincue. Il était donc évident pour moi que j'allais lire la suite de cette saga! 
Une suite pleine de rebondissements - Si le premier tome était surtout localisé autour du village des Dujardin, la " ruche" d'Abelès, ce second tome est en perpétuel mouvement, puisque nos personnages principaux vont être sur la route tout du long. A la fin du premier tome, ils ont du fuir le village, Anneline quittant ainsi le lieu qui a accueilli tous ses ancêtres, en proie aux délires du prêtre du village et de l'Inquisiteur. Elle possède un bien très convoité par les plus puissants et elle se retrouve pourchassée d'un côté pour sorcellerie, et de l'autre pour récupérer ce qu'elle a hérité de son ancêtre. Et finalement, je ne sais pas ce qui est le pire entre l'inquisiteur, avec son bourreau complètement fou et le prêtre complètement délirant qui la poursuivent chacun pour une raison: l'un pour récupérer un document qui pourrait le faire bien voir par le Roi, l'autre pour se venger du fait qu'elle l'ai rejeté, et le dernier qui veut la brûler pour sorcellerie. Comme si cela n'était pas suffisant, les mousquetaires du Roi sont également à sa recherche et ses derniers vont se donner les moyens de mener à bien leur mission. Anneline et ses compagnons de voyage n'auront pas un seul instant de répit et on se sent dans le même état de stress qu'eux à la lecture de leur histoire.
Au cours de leur trajet, ils vont faire des rencontres, qui pourront selon le moment être amies et ennemies, et là encore on se rend compte que la situation est des plus difficiles quand on ne peut compter sur personne.
Côté personnages, j'ai eu l'impression dans ce tome que la quête qu'ils poursuivent a pris le dessus sur eux. Finalement on n'a pas appris grand chose de nouveau sur chacun et ils ne sont pas révélés par rapport au premier tome. Cela m'a un peu manqué et j'espère que le tome 3 saura les remettre sur le devant de la scène.
J'ai été moins emportée par ce tome que par le précédent, mais le contexte dans lequel je l'ai lu n'a pas contribué à me faire m'évader pendant ma lecture. La qualité de cette suite est tout de même indéniable et je peux vous dire que le final de ce tome 2 ne laissera personne indifférent!
En bref - Une suite qui nous tient en haleine et ne peut que nous donner envie de découvrir la suite au plus vite!





 - Es tu même certain qu'il aurait averti les autres?
- Peux tu certifier qu'il ne l'aurait pas fait, rétorqua François; Aurais-tu préféré courir le risque?
- C'eût été la chose honorable à faire.
- Ton honneur vaut-il la vie de ta fille?
Anneline baissa les yeux, ne trouvant rien à répondre.  

Rendez-vous sur Hellocoton !